Articles avec le tag ‘Rédaction’

Le « freelance basket », tout un concept…

Lundi 7 novembre 2011

converse-polaConnaissez-vous le « resto basket » ? En gros c’est : tu manges, tu payes pas et tu cours très très vite. Le freelance basket, c’est comme le resto basket mais avec des freelances. Ce soir, je suis allée au restaurant et clairement ce n’était pas bon… Je me suis donc dit que je devrais faire comme certains de mes clients et partir sans payer, ne plus donner de nouvelles, faire la morte et attendre que ça passe. Bizarrement, je ne suis pas sûre que cela passerait !

Pourtant, le concept du « freelance basket » commence à faire des émules, depuis le mois d’août je ne compte plus le nombre de clients derrière lesquels je dois courir pour me faire payer, même (et surtout) pour les petites factures. Se disent-ils qu’à force je vais lâcher le morceau ? Ils sont mal tombés… Car l’année dernière, j’ai déjà eu deux charmants clients qui ne m’ont pas réglée et maintenant je suis vaccinée.

Une association de pauvres petits malheureux qui vont à l’opéra (désolée pour le cynisme mais bon je ne me ferai plus avoir par les gentils grands-pères qui défendent des causes) et une boutique sur Arcachon vendant des tee-shirts (je n’en dirai pas plus). Dans les deux cas, j’ai fait des mails, des courriers, appelé, menacé, pleurniché, menacé, pleurniché et rien n’y fait.

Quels sont nos recours ?

- Engager un professionnel du recouvrement, il y a certaines offres sur internet qui peuvent vous intéresser comme « Sefairepayer.com »

- Envoyer un accusé de réception, en précisant vos pénalités de retard et qu’elles s’appliquent dès maintenant et prier pour que cela marche. Puis 15 jours plus tard, un autre accusé avec « mise en demeure ». N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre comptable ou d’un avocat si vous en avez un sous le coude (ça peut servir).

- Reconnaître dès le début les clients « foireux » ou les bobards qu’il ne faut pas gober au démarrage d’un projet, comme dans cet article de Marie&Julien (réalisé pour les infographistes mais à mon avis cela s’applique à beaucoup de monde)

- Appeler vos copains cogneurs qui pourront faire un détour chez votre client pour lui apprendre la vie et le respect du travail bien fait (non là j’déconne, pose ta batte, j’ai dit poooooose ta batte, voilà).

Dans tous les cas, cela coûte du temps et de l’argent, il faut donc savoir si cela sera rentable pour vous de passer du temps à faire toutes ces démarches. Personnellement, j’ai beaucoup de mal avec ce fonctionnement et je me dis que si on laisse tout passer même les plus petites sommes, c’est le début de la fin, tout le monde se croit tout permis… Alors bien sûr c’est la théorie, en pratique, j’aimerai que cela se règle tranquillement et que les clients prennent conscience que lorsqu’ils utilisent une prestation, le coiffeur, le resto, le taxi, cela ne leur vient pas à l’idée de courir sans payer, pour nous c’est le même principe !

Dites NON au « freelance basket » ! (nouveau concept by Julie)

Les sujets les plus fous ou presque…

Jeudi 8 septembre 2011

Hier soir je prenais un verre avec une copine quand elle m’a demandé « sur quoi as-tu écrit depuis que tu t’es lancée ? ». La liste étant trop longue à énumérer, je me suis dit que je ne lui parlerai que des textes décalés et originaux que j’ai du écrire. Je me suis rendue compte que j’avais à mon actif quelques « perles » et que finalement OUI j’avais écrit sur presque tout… Petit retour sur 3 ans d’indépendance et quelques sujets sympas pour des sites web :)

> La thérapie par les chevaux

> Les algues marines dans l’engrais

> Un sexshop

> Une maison close en Belgique

> Un créateur de robes pour mariages musulmans

> Des entreprises de maçonnerie, de toiture, de plomberie…

> Des pharmacies, coiffeurs, paysagistes…

> Un clown…

Mon sujet le plus fou étant bien entendu la maison close, surtout que j’ai du appeler le propriétaire pour l’interviewer et que j’ai fait des fiches sur chacune des filles, il fallait aussi présenter l’établissement et les prestations (mais rien de racoleur heureusement). C’était bizarre mais au final parler de « Maéva vous fera vivre le paradis » c’était quand même plus sympa que « Roger refait votre toiture » :)

Aujourd’hui, je rédige avec MDJ Communication majoritairement pour des sujets autour de la maison (rénovation, décoration, ameublement…), des crédits et du rachat d’or, donc bien loin de tous ces sujets ! Ils ont été un bon exercice au commencement, car tous nécessitaient que j’appelle la personne, que je l’interviewe et que je conçoive la répartition du contenu dans les pages web pour fournir les textes à l’agence web Belge pour laquelle je travaillais.

Et vous c’est quoi vos sujets les plus fous ?

Buzz Trotter, entrepreneuriat nomade

Mardi 19 juillet 2011

logo buzz trotteurMake the world your office, voilà le projet ambitieux que nous souhaitons mettre en place pour mars 2012. Un voyage de 6 mois à travers l’Asie pour découvrir le monde des entrepreneurs sur place, travailler dans les espaces de coworking et apprendre de nouvelles façons de travailler.

Nous, c’est Vincent et moi-même, deux entrepreneurs bordelais, qui avons décidé de prendre nos sacs à dos et nos ordinateurs pour partir à l’aventure comme des nomades, des entrepreneurs nomades. Très intéressés par ces nouveaux conquérants du monde des freelances que sont, entre autres, Tim Ferris ou encore Juha Liikala, nous avons, nous aussi, décidé de partir à l’assaut des routes d’Asie !

Notre projet c’est Buzz Trotter ! L’idée est, pendant ces 6 mois, de vous retranscrire nos rencontres par le biais de vidéos, photos et articles qui permettront de mieux comprendre comment cela se passe ailleurs. En amont du voyage, nous cherchons toutes les sources qui peuvent être intéressantes aux entrepreneurs français qui souhaitent travailler en nomade, car cela peut se faire à  l’autre bout du monde mais aussi à l’autre bout de la France, peu importe. Les outils que nous donnerons, les témoignages d’autres globe-trotters nous permettrons de compiler, nous l’espérons, beaucoup d’informations pour nous aider à mieux appréhender le monde des indépendants.

L’entrepreneuriat se développe beaucoup en France, d ‘ailleurs qui n’a pas autour de lui une personne qui « se lance à son compte » ? C’est dans cette optique que nous souhaitons voir si la même tendance se développe ailleurs.

J’espère que vous suivrez nos aventures et que vous n’hésiterez pas à nous donner vos conseils sur les pages dédiées par pays, que nous avons créées. Ainsi, nous suivrons VOS conseils pour visiter les pays, toujours plus intéressants que les guides non ?

Pas le temps d’écrire ?

Vendredi 3 juin 2011

J’adore, merci à Eric de Ma vie au Boulot de nous faire partager les petits travers des freelances :)) Pour le coup celui-ci est totalement approprié !

6a00e553f1a79c883401538e31e97e970b